lundi 17 septembre 2018

Marie Curie, une femme d'exception

________________________________________________________________________________________________________________________________________

ab56d3af52_50016138_marie-curie-the-nobel-foundation-1911-04

Découvrez le parcours de Marie Curie, scientifique exceptionnelle et seule femme à avoir été récompensée par deux prix Nobel dans deux disciplines différentes. Ses découvertes ont changé le monde.

La jeune femme arrive en France en 1891 pour y suivre des études de mathématiques. Elle sera reçue première à la licence ès sciences et physique en 1893. L'année suivante, elle fait la connaissance de Pierre Curie qui travaille sur le magnétisme. Tous deux partagent la même passion pour les sciences, pas pour les mondanités. Ils se marient le 26 juillet 1895 dans la plus grande intimité.

La découverte d’un étrange phénomène

En 1897, l'année de naissance de leur fille Irène, Marie s'intéresse à un phénomène qui sera mis en évidence par Henri Becquerel : c'est la radioactivité (c'est elle qui lui donne ce nom). Son mari Pierre la rejoint dans ce domaine de recherche en 1898. C'est ensemble qu'ils annoncent avoir extrait deux nouveaux éléments radioactifs, le radium et le polonium.

Les découvertes de Marie et Pierre Curie seront couronnées par un prix Nobel en 1903, prix partagé avec Henri Becquerel. Quelques mois après la mort soudaine de son mari dans un malchanceux accident de la circulation, Marie Curie le remplace à son poste de professeur à la Sorbonne. C'est une première !

En 1911, Marie Curie reçoit le prix Nobel de chimie, son second prix Nobel. C'est à ce jour la seule femme à avoir obtenu deux fois ce prix prestigieux dans deux disciplines différentes. Hélas, ses expositions aux substances radioactives auront raison de sa santé : Marie Curie s'éteint le 4 juillet 1934.

Marie Curie aura changé le monde par ses découvertes et l'image de la femme dans le monde à travers son extraordinaire parcours de scientifique.

Auteur : Futura sciences

Source : https://www.futura-sciences.com/sciences/videos/marie-curie-femme-exception-5011/

1) Evy - signature animée Titi

oOo

ATTENTION - « J’attire l’attention de mes lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur mon blog, le sont à la seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n’engage que leur auteur. Je ne fais que véhiculer des informations. Merci de votre compréhension. »

 

Posté par evynou35 à 12:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mercredi 12 septembre 2018

Comment la tour de Pise a résisté aux tremblements de terre

p1

http://data.planet-puzzles.com/m82/p58122/p1.jpg

La tour de Pise penche. Elle vacille même pourrait-on dire. Mais elle a déjà résisté à plusieurs tremblements de terre qui ont secoué la région depuis sa construction. Des chercheurs pensent avoir compris comment.

Rappelons tout d'abord que si la tour de Pise penche, c'est, semble-t-il, dû aux caractéristiques du terrain sur lequel elle a été élevée. Un terrain constitué d'alluvions. Un terrain riche en eau susceptible de s'affaisser. Un terrain incapable de soutenir une telle bâtisse. On s'attendrait donc à ce que la tour subisse au moins d'importants dommages à chaque séisme.

Au fil des siècles, la tour de Pise n’a cessé de vaciller sur ses bases. En cause, un sol pas suffisamment stable pour soutenir une telle structure. Et qui interagit avec elle de manière dynamique. De quoi lui éviter le pire en cas de tremblement de terre. © schmidmatthieu, Pixabay, CC0 Creative Commons

Sauvée par une interaction dynamique avec le sol

Mais une équipe internationale de chercheurs nous apprend aujourd'hui comment, en pareilles circonstances, la tour a pu résister à pas moins de quatre forts tremblements de terre« Ironiquement, le sol qui est à l'origine de son instabilité est aussi responsable de sa capacité à ne pas s'effondrer en cas d'évènement sismique », raconte le professeur George Mylonakis, sismologue à l'université de Bristol.

Cette conclusion arrive après une étude détaillée de données sismologiques, géotechniques et structurelles. L'étonnante stabilité de la tour résulte d'une interaction dynamique entre le sol et la structure. En d'autres mots, la hauteur et la rigidité de la tour combinées à l'instabilité du terrain modifient sensiblement les caractéristiques vibratoires de la structure. La tour ne résonne pas avec les mouvements du sol. Et résiste ainsi aux tremblements de terre.

Auteure : Nathalie Mayer, Journaliste

Source : https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/physique-tour-pise-resiste-tremblements-terre-71187/

1) Evy - signature animée Titi

oOo

ATTENTION - « J’attire l’attention de mes lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur mon blog, le sont à la seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n’engage que leur auteur. Je ne fais que véhiculer des informations. Merci de votre compréhension. »

 

 

Posté par evynou35 à 12:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 6 août 2017

Pourquoi entend-on le bruit de la mer dans les coquillages ?

Résultat de recherche d'images pour "images coquillages"

http://idata.over-blog.com/4/00/72/32/photo-blog/blog-photos-N-3/photo-blog--5-/photo-blog--6-/photo-blog-7/deviens-coquillage-tawara-machi-L-1.jpeg

oOo

Coller son oreille à un coquillage. Petits ou grands, nous l'avons tous déjà fait. Pour entendre le bruit de la mer et nous rappeler un peu la douceur des vacances. Mais est-ce vraiment le souvenir de son environnement d'origine que nous restitue le coquillage ?

Comment est-il possible qu'un coquillage garde en mémoire le bruit des vagues sur la jetée ? La réponse est simple. Mais elle risque de décevoir les plus romantiques. Cela n'est tout simplement pas possible. Les sons que nous percevons lorsque nous collons notre oreille à un coquillage ne sont donc pas ceux de la mer.

En réalité, le coquillage - comme d'ailleurs tout objet cylindrique creux et fermé - fait caisse de résonnance. En d'autres termes, il amplifie les sons qui le pénètrent. Ceux qui arrivent à l'ouverture de la cavité se réfléchissent sur les parois plus ou moins lisses et dures du coquillage. Et selon la forme et les dimensions de celui-ci, le son perçu par notre oreille sera différent. Ainsi, sera-t-il plus grave pour une cavité plus importante.

Si l’on croit entendre le bruit de la mer dans les coquillages, c’est parce que nous associons ces objets à nos vacances au bord de l’eau. © KRPhotography, Pixabay, CC0 Public Domain

Les coquillages amplifient le son de la vie.

Quant à l'origine de ce bruit qui se répercute sur les parois du coquillage alors qu'il est collé à notre oreille, elle est attribuée à notre propre circulation sanguine. Et nous l'entendons d'autant mieux que le geste isole quelque peu notre oreille des bruits de l’extérieur. Il suffit par ailleurs d'éloigner ou de rapprocher le coquillage de notre oreille pour provoquer des variations de ce ronronnement régulier.

Et si ce bourdonnement nous rappelle le son de la mer, c'est sans doute par association d'idées. Finalement, c'est le coquillage qui nous ramène à nos vacances. Car remarquez que l'expérience peut aussi bien être vécue en accolant un simple verre à moutarde à votre oreille ou juste votre main. Les personnes souffrant d'acouphènes pulsatiles — dus à une hypertension artérielle, à un souffle au cœur ou à une inflammation de l'oreille — entendent, quant à elles, ces bruits en permanence.

Nathalie Mayer, Journaliste

Source : http://www.futura-sciences.com/sciences/questions-reponses/physique-entend-on-bruit-mer-coquillages-7647/

Posté par evynou35 à 15:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 24 mars 2017

Kézako : que se passe-t-il lorsqu'un avion franchit le mur du son ?

 

Résultat de recherche d'images pour "images avions supersoniques"

http://www.usinenouvelle.com/mediatheque/1/6/0/000237061.jpg

 

oOo

Que se passe-t-il lorsqu'un avion supersonique franchit le mur du son ? Pourquoi se forme-t-il un petit nuage ainsi qu'une déflagration ? Quelles sont les contraintes physiques en présence ? Unisciel et l'université de Lille 1 avec le programme Kézako nous apportent des réponses dans cette vidéo.

Kézako : que se passe-t-il lorsqu'un avion franchit le mur du son ?

Pour qu'un avion franchisse le mur du son, il doit, dépasser la vitesse de 1.200 km/h environ, c'est-à-dire la vitesse du son (dans l'air à une température d'à peu près 15 °C). Une onde sonore se...

http://www.futura-sciences.com

Pour qu'un avion franchisse le mur du son, il doit, dépasser la vitesse de 1.200 km/h environ, c'est-à-dire la vitesse du son (dans l'air à une température d'à peu près 15 °C).

Une onde sonore se propage à l'image des vagues dans un liquide, le son est donc une onde de pression dans l'air.

Pour comprendre le bang supersonique qui intervient lors du passage du mur du son par un avion, il faut comprendre l'effet Doppler.

Cet effet découvert en 1842 par Christian Doppler montre que, lorsqu'un objet qui émet du son se rapproche de l'observateur, ce dernier percevra le bruit comme étant plus aigu.

À l'inverse, le son sera plus grave si la source s'éloigne.

En effet, plus la fréquence d'un son est élevée, plus il sera aigu et, comme la source se rapproche, l'auditeur percevra une fréquence plus élevée.

Quand l'avion atteint la vitesse du son, ces ondes, donc les maximas de pression, s'accumulent à l'avant.

C'est une onde de choc, provoquant un bruit bref et puissant pour un observateur au sol.

Si la vitesse augmente encore, devenant supersonique, cette onde de choc, moins rapide que l'avion, se propagera derrière lui.

Le « bang » sera entendu après le passage de l'avion.

© Unisciel

Par Jonathan Sare, Futura

 

Sourcehttp://www.futura-sciences.com/sciences/videos/kezako-passe-t-il-lorsquun-avion-franchit-mur-son-866/

 

oOo

Posté par evynou35 à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 16 mars 2015

Activité physique sur ordonnance

Activité physique sur ordonnance

Alors que le Ministère de la Santé doit mettre en œuvre dans les prochaines semaines un plan en faveur de l'activité physique,l’Académie de médecine va plus loin en préconisant une prescription et un remboursement de l'activité physique en France. Sur quel argumentaire repose une telle démarche ?

L’activité physique a des effets préventifs et thérapeutiques

Les bénéfices de l’activité physique sur la santé physique et mentale ne sont plus à démonter et nous accumulons les preuves.

Alors pourquoi les médecins ne pourraient-ils pas en prescrire, au même titre que les antalgiques, les antihypertenseurs, les antibiotiques ou les antidépresseurs ?

En effet, l’activité physique est bénéfique pour le sommeil, le stress et l’anxiété. Elle améliore la fonction cardiovasculaire et pulmonaire, les muscles, le squelette, le système nerveux, le cerveau et l’immunité, et prévient ainsi l’hypertension, les maladies cardiovasculaires, le diabète, l’obésité, la dépression, etc. Mais l’activité physique facilite aussi le sevrage tabagique, augmente l’espérance de vie, retarde la dépendance des personnes âgées et diminue la consommation de médicaments.

Rembourser l’activité physique serait plus rentable que les médicaments

Au final, adultes et seniors sont invités à la pratiquer cinq demi-heures par semaine, en privilégiant les exercices de gymnastique ou de culture physique, tout en conservant un mode de vie actif.

Considérant le peu d’adultes pratiquant régulièrement plus de 30 minutes de sport par semaine, il serait normal que les pouvoirs publics s’en mêlent et que les médecins soient habilités à prescrire du sport sur ordonnance. Les Académiciens suggèrent que les médecins précisent clairement sur l’ordonnance "le détail des activités physiques" : nature du sport recommandé, intensité, durée et fréquence des séances, suivi et contrôles médicaux à observer.

Pour la Sécurité sociale, le remboursement de séances de sport serait plus rentable que celui des médicaments, dans la mesure où l’activité physique agit à la fois en amont en prévenant le développement de pathologies lourdes, mais aussi en prévenant les récidives, en améliorant l’efficacité des traitements et en diminuant la consommation de médicaments. Le calcul a été fait : « la Sécurité sociale économiserait 56,2 millions d'euros par an en finançant à hauteur de 150 euros une activité physique ou sportive adaptée à 10% des patients souffrant de cancer, de diabète ou d'insuffisance respiratoire chronique ».

Article publié par Isabelle Eustache le 02/11/2012

Rapport de l’Académie de Médecine, octobre 2012.

Source :

http://www.e-sante.fr/activite-physique-sur-ordonnance/breve/389

 

Posté par evynou35 à 15:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,