Afficher l'image d'origine

 

Des magistrats incapables d’imprimer les jugements faute de papier. Des experts payés avec quatre mois de retard. Des victimes glacées dans des tribunaux où le chauffage ne fonctionne plus. « Le ministère de la Justice n’a plus les moyens de payer ses factures », a alerté JeanJacques Urvoas dans une interview au Journal du Dimanche.

La Chancellerie affiche une dette de 170 millions d’euros, dont 36 de factures impayées pour des hospitalisations de détenus. « Le risque existe que la machine judiciaire se grippe », avoue-t-il.

L’opinion publique à témoin « Surtout pour les justiciables », confirme Clarisse Taron. Présidente du Syndicat de la magistrature (gauche), cette magistrate en a fait l’expérience récemment. « Sur une scène de crime, la police avait effectué vingt prélèvements. Mais nous n’avions les moyens d’en analyser que trois, raconte-t-elle. J’ai dû choisir ! Comment savoir si le prélèvement sur la porte allait permettre d’établir la vérité plutôt que celui sur la fenêtre ? »

Jean-Jacques Urvoas connaît bien ce genre d’histoires qu’il écoute à chacun de ses déplacements depuis son arrivée fin janvier. Fin tacticien, il a choisi de prendre l’opinion publique à témoin pour forcer Christian Eckert, son homologue du Budget, à lui donner un coup de pouce. « Tous ses prédécesseurs ont perdu leurs arbitrages, poursuit Clarisse Taron.

Il tente donc de passer en force. » Et ne s’en cache pas. « Je veux que tout le monde sache quel est le vrai état de la justice et qu’on pense aux 25 000 Français qui entrent chaque jour dans un tribunal. » Et aussi à ceux qui les administrent.

Pourtant interdits de grève, les conseillers d’insertion et de probation doivent justement faire entendre leur colère, ce lundi, à la Chancellerie. « Embaucher des magistrats antiterroristes en cette période, c’est très bien, lâche Pierre Goubet, conseiller (CGT) au Puy-en-Velay (Haute-Loire).

Mais c’est toute la chaîne de la justice qu’il faut renforcer... » Sinon, elle risque de casser...

La France classée 37 e sur 45 pays d’Europe Un Français verse 61 € par an pour la justice quand un Allemand en verse 114. Selon la Commission européenne pour l’efficacité de la justice, la France se classe au 37e rang sur 45 pays en matière de budget. Derrière la Géorgie, la Turquie ou l’Albanie.

Le budget de la justice en 2015 était de 7,98 milliards d’euros. Il affichait une hausse de 2,3 % par rapport à celui de 2014

Vincent Vantighem

Source http://www.20minutes.fr/ 20minutes.fr