Le rappeur Orelsan va être jugé une troisième fois pour provocation à la violence envers les femmes.

Pour avoir chanté «renseigne-toi sur les pansements et les poussettes, j'peux t'faire un enfant et t'casser le nez sur un coup de tête», et «ferme ta gueule ou tu vas te faire marie-trintigner», le rappeur Orelsan va être jugé une troisième fois pour provocation à la violence envers les femmes.

Poursuivi par des associations féministes, le chanteur avait dans un premier temps été condamné à 1 000 euros d'amende avec sursis pour ces mêmes faits. En 2013, le tribunal correctionnel de Paris avait considéré en outre la phrase «les féministes me persécutent [...], comme si c'était d'ma faute si les meufs c'est des putes», comme une injure sexiste.

Orelsan, (de son vrai nom Aurélien Cotentin),32 ans, avait alors interjeté appel. Un an plus tard, la cour d'appel de Paris a jugé que les poursuites étaient prescrites et ne s'était pas prononcé sur le fond du dossier. Dans une récente décision, la cour de cassation a finalement cassé l'arrêt au motif que la cour d'appel n'avait pas permis aux parties de débattre, puis renvoyé le dossier à la cour d'appel de Versailles.

Dans une précédente affaire, poursuivi par l'association «Ni putes ni soumises» pour les textes de sa chanson «Sale pute», Orelsan avait été relaxé.

Libération

Source : http://www.liberation.fr/direct/element/la-rappeur-orelsan-va-etre-juge-une-troisieme-fois-pour-provocation-a-la-violence-envers-les-femmes